CENTRE METEOROLOGIQUE DE PREVISIONS DES PHENOMENES CYCLONIQUES TROPICAUX POUR LES PETITES-ANTILLES

VIGILANCE MÉTÉO

Rédigé par Julien MICHEL, le vendredi 01 janvier 2021 à 12h15 (UTC-4:00)

La Dépression Tropicale n°6 devient la Tempête Tropicale modérée Danilo

Il y a quelques heures, la DT6 située sur l'océan indien est devenue la Tempête Tropicale modérée Danilo. Les vents soutenus ont augmenté à 65 km/h, les rafales à 95 km/h et la pression barométrique minimale au centre à baissé à 996 hPa. Danilo devrait interagir (effet Fujiwara) avec la DT5 située plus à l'Est, d'où pour le moment le manque de précision en terme de prévision d'intensité et de trajectoire concernant les deux systèmes tropicaux. Soutenez MDO en versant 1€ sur la Cagnotte Leetchi.

Image sat en Infrarouge de l'océan indien.

Rédigé par Julien MICHEL, le vendredi 01 janvier 2021 à 08h45 (UTC-4:00)

93S et 96S deviennent les Dépressions Tropicales 5 et 6

2 phénomènes cycloniques (ex 96S et 93S) se sont formés sur l'océan indien. De type dépression tropicale, désignées par leur numéro 5 et 6 (vs 55 km/h rafales 85 km/h). L'interaction entre les deux perturbations sous l'effet Fujiwara donne une intensification et une trajectoire encore incertaine. Cependant, l'Est de l'archipel des Mascareignes et plus particulièrement l'île Rodrigues devrait surveiller dans moins d'une semaine l'évolution de ces deux systèmes cycloniques. Soutenez MDO en versant 1€ sur la Cagnotte Leetchi.

Image satellite visible de l'océan indien, source : Windy.

Rédigé par Julien MICHEL, le jeudi 31 décembre 2020 à 11h45 (UTC-4:00)

Une tempête pourrait battre le record de la pression la plus basse dans le pacifique Nord

Une tempête qui s'intensifie de manière explosive dans le Nord du Pacifique pourrait être considérée comme le cyclone extratropical le plus puissant jamais observé dans ce bassin océanique. Elle se dirige actuellement vers l'archipel des Aléoutiennes à l'extrême Ouest de l'Alaska puis en mer de Béring. La pression du système dépressionnaire devrait chuter au alentours des 920 millibars le soir du Nouvel An, ce qui serait encore plus bas que les cyclones extrêmes qui se sont formés dans le voisinage en 2014 et 2015. Soutenez MDO en versant 1€ sur la Cagnotte Leetchi.

Image satellite visible du système dépressionnaire dans l'océan pacifique Nord.

Rédigé par Julien MICHEL, le mercredi 30 décembre 2020 à 08h00 (UTC-4:00)

Toute première image du dôme de la Soufrière de St. Vincent

Un petit dôme de lave avec du magma frais peut être vu ici comme un monticule noir à la base du dôme existant dans le cratère du volcan de la Soufriere, à St. Vincent. Le magma frais s'est frayé un chemin à la surface du cratère sans signe de tremblement de terre volcanique associé que l'on retrouve généralement dans les Petites Antilles. Il s'agit d'une éruption effusive semblable à ce que l'on voit à Hawaï, mais la lave n'est pas aussi fluide. L 'UWI-SRC continue de surveiller cet événement et à fournir des mises à jour au public. Il est conseillé au public de NE PAS s'aventurer près du volcan. (Photo : Kemron Alexander, unité de surveillance de Soufriere 29/12/2020). Soutenez MDO en versant 1€ sur la Cagnotte Leetchi.

Photo du dôme magmatique du volcan La Soufrière à St. Vincent.

Rédigé par Julien MICHEL, le mardi 29 décembre 2020 à 23h55 (UTC-4:00)

Fort risque d'éruption volcanique sur l'île de St.Vincent

Le volcan La Soufrière sur l'île de St.Vincent, au Sud de la Martinique, montre des signes de fortes activités. Le lac du cratère a disparu suite à la remontée de magma et de gaz. Dans les zones d'évacuation 1 et 2 (rouge et orange), les autorités craignent une éruption avec des coulées pyroclastiques, des poussées et des écoulements de boue. La dernière éruption sur l'île date de 1979. Niveau d'alerte au volcan de la Soufrière est élevé (Orange). Niveau orange signifie : Niveau élevé de sismicité ou d'activité fumarolique ou les deux. Des éruptions peuvent survenir avec un préavis de moins de 24 heures. Système de surveillance en continue. Inspection visuelle régulière des zones potentielles d'éruption. Déformation continue du sol et surveillance hydrothermale. Soutenez MDO en versant 1€ sur la Cagnotte Leetchi.

Carte d'alerte volcanique de niveau 1, 2 ou 3 (vert, jaune et rouge) de l'île de St.Vincent.

Rédigé par Julien MICHEL, le mardi 29 décembre 2020 à 12h45 (UTC-4:00)

Deux zones 93S et 96S sont actuellement sous surveillance

Deux perturbations ont été désignées 93S et 96S sur l'océan indien. L'une d'entres elles pourrait éventuellement se développer et intéresser directement ou indirectement l'archipel des Mascareignes (La Réunion, Maurice et Rodrigues) à partir de la semaine prochaine. Soutenez MDO en versant 1€ sur la Cagnotte Leetchi.

Carte satellitaire visible de l'océan indien et des Mascareignes.

Rédigé par Julien MICHEL, le mardi 29 décembre 2020 à 08h45 (UTC-4:00)

Chalane continue de se renforcer...

Chalane se renforce et atteint rapidement la force d'une Tempête Tropicale forte sur le canal du Mozambique. Il est désormait envisagé que Chalane atteigne le stade de cyclone tropical avec des vents compris entre 118 et 166 km/h. La population de la région de Beira sur la côte Est du Mozambique se doit de surveiller l'évolution du phénomène cyclonique et doit se préparer à évacuer les zones inondables. De fortes précipitations (+ de 150/170 mm) sont attendues ces 3 prochains jours. Soutenez MDO en versant 1€ sur la Cagnotte Leetchi.

Animation satellite visible des 2 dernières heures de la TT forte Chalane.

Rédigé par Julien MICHEL, le lundi 28 décembre 2020 à 13h00 (UTC-4:00)

Chalane menace la côte Est du Mozambique

La zone sous surveillance 95S s'est organisée en un phénomène cyclonique de type Tempête Tropicale et baptisée Chalane il y a de cela quelques jours et a traversé le Nord-Est puis le centre de Madagascar. De retour en mer, sur le canal du Mozambique, Chalane pourrait de nouveau se renforcer en une forte TT (vs soutenus entre 89 et 118 km/h) avant d'atteindre ce mercredi, la région de Beira, côte Est du Mozambique. Soutenez MDO en versant 1€ sur la Cagnotte Leetchi.

Image sat. du canal du Mozambique avec la Grande Île à l'Est et le Mozambique à l'Ouest.

Rédigé par Julien MICHEL, le mercredi 23 décembre 2020 à 11h45 (UTC-4:00)

Averses attendues sur l'arc antillais

Des amas nuageux porteurs de pluies situés sur le proche atlantique se rapprochent des Petites-Antilles. Ces averses éparses et donc localisées devraient intéresser l'ensemble de nos îles à partir de ce soir jusqu'à vendredi matin, entrecoupées par de belles éclaircies. Elles pourraient être accompagnées sous les grains par de fortes rafales de vent, entre 60/70 km/h particulièrement près des côtes et sur les reliefs. La mer profite pour forcir légèrement. Soutenez MDO en versant 1€ sur la Cagnotte Leetchi.

Image satellite visible des Petites-Antilles

Rédigé par Julien MICHEL, le dimanche 22 novembre 2020 à 07h15 (UTC-4:00)

Une saison 2020 pleine de records et hyper-active en nombre de tempêtes nommées

En ce dimanche je publie un bilan complet, la saison cyclonique 2020 se termine officiellement dans 8 jours et les différentes régions océaniques de l'atlantique affichent une quiétude retrouvée. C'est la plus active jamais enregistrée avec le record du nombre de formations cycloniques, battant celle de 2005. Il y a eu un total de 31 cyclones tropicaux ou subtropicaux, 30 tempêtes nommées , 13 ouragans dont 6 majeurs. C'est aussi la 2ème saison à utiliser des noms en lettres grecques, la 1ère étant 2005. Sur les 30 tempêtes nommées, 12 ont touché les États-Unis (dernier record : 9 tempêtes en 1916) dont 6 ouragans, à égalité avec 1886 et 1985 en 1 saison. La saison a connu 5 ouragans de catégorie 4, c'est le nombre le plus élevé enregistré en 1 saison sur l'Atlantique et le dernier étant 2005. 5ème saison consécutive où se forme au moins 1 ouragan de catégorie 5. 27 tempêtes tropicales ont battu le record de précocité. 5ème saison consécutive au-dessus de la moyenne depuis 2016. Compte tenu de l'activité exceptionnelle de cette saison, l'arc antillais a eu beaucoup de chance, seulement 2 cyclones tropicaux d'intensité faible ont touché l'arc antillais : la TT Laura, au Nord de la Guadeloupe et la TT Gonzalo sur Trinidad et Tobago. Le Potentiel Cyclone Tropical n°9 PTC9, future TT Isaias, a traversé le Sud de la Dominique. Le Nicaragua a connu la traversée de 2 ouragans majeurs de cat.4, à 13 jours d'intervalle et sur la même région, du jamais vu. L'ouragan le plus puissant cette saison a été Iota de cat.5 (vs 260 km/h rafales 315 km/h pression 917 hPa), le 16 novembre, à 14 jours de la fin officielle de la saison, du jamais vu encore une fois. Malheureusement, comme chaque saison cyclonique, elle a aussi fait des victimes, on dénombre pour le moment un total de 432 décès liés directement ou indirectement aux cyclones. Le montant total des dégâts s'élève pour l'instant à + de 40,256 milliards de dollars. Le bilan est donc très inquiétant pour les années à venir et pourrait devenir la norme avec le réchauffement climatique. La montée en température des océans provoque cette année, le record de 10 cyclones tropicaux qui ont subi une intensification rapide avec celle de 1995. Bilan de la cagnotte Leetchi : 92 participations sur 56.400 abonnés, 1951 euros récoltés depuis le 23/05/2020. Je remercie encore une fois mes généreux donateurs. Espérant préparer la prochaine saison dans les meilleurs conditions avec un nouveau site internet. D'ici là, portez-vous bien ! Soutenez MDO en versant 1€ sur la Cagnotte Leetchi.

Carte géographique représentant l'ensemble des cyclones de la saison 2020 de l'atlantique